0001 CopieLe programme Femmes Droits Fonciers pour le Développement et la Croissance Inclusive en Afrique (WIDGRA) a commémoré ce 15 octobre 2019, la journée internationale de la femme rurale placée sous le thème « Renforcement de la résilience face à la crise climatique des femmes et des filles en milieu rural ». Les questions de politiques foncières spécifiques aux femmes qui en sont la thématique centrale étant au cœur de la croissance économique et au cœur de la résilience face à la crise climatique. 

WIDGRA est un programme mis en œuvre par le consortium composé d'Oxfam, de la Plateforme Régionale des Organisations Paysannes d'Afrique Centrale (PROPAC) et de l'Institut de la Pauvreté, des Etudes Foncières et Agraires (PLAAS). Il couvre 08 pays africains : le Cameroun, l’Ethiopie, le Kenya, le Malawi, l’Afrique du sud, la Tunisie, Mozambique et le Togo.

DSC 0357 2A travers des activités de formations et des rencontres de plaidoyer, le programme WIDGRA permet d’évaluer le suivi de l’application des instruments de l’Union Africaine et dispositions législatives relatifs aux droits fonciers des femmes. Notamment : la protection et l’application des droits, la contribution des femmes à la gouvernance foncière, le contrôle exercé par les femmes sur les terres qu’elles utilisent et la protection de leur droit dans le contexte des investissements fonciers à grande échelle.

 L’objectif final du programme est de rendre effective l’application du droit foncier des femmes à travers le respects des lois et textes en leur faveur, d’accroitre les connaissances de 8000 femmes y compris des hommes sur les droits fonciers des femmes, l’impact des investissements fonciers à grande échelle dans les communautés tout en impliquant divers acteurs étatiques et de la société civile afin de garantir et protéger lesdits droits des femmes.

En effet, en Afrique, les femmes rurales contribuent pour une très large part au développement agricole. Selon le BIT, elles représentent 80% de la force humaine dans le secteur de la production agricole, la transformation et la commercialisation des denrées alimentaires. Elles s’investissent également dans l’économie familiale et le développement rural à travers de nombreuses associations de réseaux d’organisations de femmes rurales et de coopératives agricoles ainsi que l’épargne et le crédit. Selon ONU-Femmes, les femmes rurales représentent 43% des travailleurs agricoles dans le monde et jusqu’à 70% de la force de travail agricole dans certains pays.

DSC 1018 2

Tous les différents diagnostics effectués par les organisations paysannes ont permis de relever que les femmes rurales, en dépit de leur nombre et de leur contribution, figurent toujours très bas dans les indicateurs économiques, sociaux et politiques. Les femmes rurales en Afrique, font l’objet de discriminations notamment, dans l’accès aux ressources financières, aux intrants, équipements de production, de stockage, de conservation, de transformation et aux nouvelles technologies. Elles font également face à l’accès limité aux services de santé et d’éducation. A cette suite s’ajoute particulièrement la difficulté d’accès à la terre et à la sécurité foncière qui entrave considérablement le plein épanouissement de la femme rurale.

Who's Online

We have 103 guests and no members online

Compteur de visite

Today 3

Yesterday 57

Week 467

Month 565

All 35625

Currently are 52 guests and no members online

CONTACTS INFO

  • PROPAC, BP : 7445 Yaoundé , Cameroun
  • This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
  • (237) 222 23 41 90

S'abonner au Newsletter

S'abonner au Newsletter

Partenaires PROPAC

Soyez le Bienvenu dans le site web d'informations de la PROPAC

Compteur de visite

Today 3

Yesterday 57

Week 467

Month 565

All 35625

Currently are 52 guests and no members online