Mike ATANGANA

Mike ATANGANA

Email: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

 

 CNOP -CONGO

Raison sociale

Organisation Paysanne Nationale

Sigle ou acronyme

Concertation Nationale des Organisations Paysannes et producteurs Agricoles du Congo (CNOP CONGO)

  1. Contexte et justification

Dans le cadre du programme FO4ACP (Farmers' Organizations for Africa, Caribbean and Pacific), les OP sont appuyé pour renforcer leur influence sur le contexte et les politiques économiques afin de favoriser une transformation de l’agriculture familiale et le développement d’initiatives économiques durables et inclusives par des entreprises dirigées par des agriculteurs et agricultrices. Il s’agit pour elles d’intensifier leur niveau de participation pour favoriser un environnement économique porteur et la compétitivité des petits exploitants dans le secteur agricole, de contribuer au renforcement des interprofessions et des plateformes de concertation ainsi que d’élaborer des positions communes intégrant le développement des filières et les thématiques transversales.

C’est ainsi que dans le cadre du Plaidoyer et du lobbying, les OPN ont effectué plusieurs actions en 2021 auprès des décideurs, ces activités ont permis d’échanger sur un des enjeux communs et de s’impliquer dans les espaces de prises de décision.

La PROPAC s’est impliqué dans le processus PDDAA dans le cadre de la revue bi annuel du rapport. Elle a renforcé son positionnement en tant que porte-parole des producteurs et a contribué à la revue des indicateurs du rapport d’évaluation de la mise en œuvre des piliers de l’accord de Malabo et de celui de Maputo.

1. Contexte et justification

L’appui du projet FO4ACP financé par l’UE/ACP/FIDA à travers la PROPAC pour la période allant de 2019 à 2023 a jusqu’en 2021, malgré des difficultés, contribué efficacement à la valorisation de l’immense potentiel agricole et de la population majoritairement jeune qui constitue un gisement d’opportunités sociales, économiques et humaines. Les différentes initiatives économiques, les actions de plaidoyer et l’appui institutionnelle ont contribué à leur rythme à la réduction du déficit de balance commerciale en ce qui concerne les produits alimentaires.  

Cette action se poursuit en 2022 pour permettre le renforcement des capacités des Organisations Paysannes afin qu’elles développent une offre de services de proximité adaptée, afin d’accroitre la productivité, la compétitivité des exploitations et entreprises agricoles familiales et contribuer de manière significative à la sécurité, la souveraineté alimentaire et nutritionnelle, la création des emplois durables en milieu rural et l’amélioration des conditions d’existence des ruraux.  

Suite à la mission de la RMP2022, un certain nombre d’actions ont été arrêtées parmi lesquelles l’organisation d’un atelier de planification afin de permettre une harmonisation des informations sur le déroulement du programme, déterminer les axes et actions prioritaires afin de contribuer à l’atteinte des objectifs du programme dans cette dernière phase. L’atelier permettra par ailleurs d’apprécier la production progressive des résultats notamment l’augmentation des chiffres d’affaires dans la plupart des initiatives.

Il s’agira aussi de proposer des actions pour des fonds additionnels pour consolider les évolutions obtenues et les étendre par effet de tache d’huile.

En outre, cet atelier offrira les possibilités de définition des besoins de formation des acteurs du réseau en vue de l’élaboration d’un plan de formation pour les prochaines années.  

DSC 0908

La communauté internationale célèbre ce jour 15 octobre la journée internationale de la femme rurale sur le thème :

« Les femmes rurales face à la crise mondiale du coût de la vie ».

A l’occasion de cette commémoration, la PROPAC souhaite rendre un hommage particulier à toutes femmes rurales d’Afrique Centrale qui travaillent sans relâche pour nous nourrir.

En effet, les femmes rurales jouent un rôle très important dans l’alimentation et le maintien des foyers en milieu rural. Car ce sont elles qui cultivent les denrées alimentaires, ce sont elles qui prennent soin des membres de leur foyer à travers les multiples tâches ménagères si vitales pour notre société.

Cependant force est de constater que tout le travail abattu par ces vaillantes femmes au niveau de leur ménage respectif n’est pas valorisé. Les produits agricoles qu’elles mettent sur le marché ne sont pas achetés au juste prix pouvant leur permettre de mener une vie digne et de continuer à nous produire de la nourriture. En plus de ces difficultés, elles doivent faire face aux catastrophes naturelles (inondations, sécheresses) liées aux changements climatiques, aux crises sécuritaires qui sévissent dans notre région (conflit agriculteurs-éleveurs, Boko Haram, conflits politico-militaires) à la conjoncture économique mondiale qui entraine les hausses des prix des intrants et produits de premières nécessités. Les femmes rurales font face également aux difficultés d’accès à la terre pour cultiver ou pratiquer un élevage, elles ont difficilement accès aux intrants de qualité et à des équipements permettant de réduire la peine de leur travail. 

Page 1 of 4
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…